Toute jeune association créée en juillet 2018, la Cie Cantaro regroupe plusieurs musiciens professionnels et amateurs désireux de promouvoir la culture et l'enseignement de la musique ainsi que le spectacle vivant en milieu rural et urbain.

le comité de direction

Christiane Knoeller (présidente)

Violoncelliste professionnelle, Christiane Knoeller a effectué toute sa carrière à l’Orchestre Philarmonique de Strasbourg, qu’elle a dû se résoudre à quitter avec grand regret il y a 7 ans. Depuis elle passe sa retraite en cultivant son jardin et en participant à la vie associative locale.

 

Marie Ducrot (secrétaire)

Infirmière de profession, grande amatrice de musiques latines, de jazz et de blues, Marie Ducrot est tombée sous le charme du cajón en 2016 et s'est lancé un défi : apprendre à en jouer. Elle aime cuisiner -- et manger ! --, partir découvrir les pays lointains et se passionne pour son potager bio.

 

Cyrille Davidson (trésorier)

Professeur d'anglais au collège et traducteur, Cyrille Davidson est multi-instrumentiste et passionné de matériel vintage, des passions qu’il entretient en jouant du saxophone dans un groupe de musique funk. Contrairement à Marie Ducrot, il préfère regarder son jardin pousser plutôt que l’entretenir. 

les membres actifs

Adrien Plessis

Batteur, percussionniste, enseignant, Adrien Plessis ajoute une corde à son arc en devenant directeur artistique et pédagogique de la compagnie Cantaro en 2018. Son rôle est de sélectionner de nouveaux projets avant de les proposer aux membres du comité de direction.

le cantaro

Le cantaro est une percussion traditionnelle espagnole, que l’on retrouve également sous d'autres formes et d'autres noms en Afrique, en Inde et en Amérique du Sud. C'est une jarre en terre cuite que l'on peut jouer avec les mains ou, comme en Espagne, avec une espadrille en corde.

 

Pourquoi ce nom pour notre compagnie ? 

 

Le cantaro fait partie du premier spectacle créé par la compagnie. Comme de nombreux instruments traditionnels, c’est un objet de la vie quotidienne détourné de sa fonction première qui symbolise bien l’esprit de la musique populaire traditionnelle : créativité, fantaisie, et ouverture d’esprit.